Accueil

La Société québécoise de science politique (SQSP) a pour mission de favoriser l’avancement de la recherche et de l’enseignement en science politique, et de soutenir la diffusion des connaissances sur les phénomènes politiques. La SQSP est responsable de la publication de la Revue Politique et Sociétés, et collabore, avec l’Association canadienne de science politique (ACSP), à la publication de la Revue canadienne de science politique. Elle participe également aux activités de l’Association internationale de Science politique (AISP) en plus d’avoir contribué à la création du Réseau des associations francophones de science politique qui tient un congrès international bisannuel. La SQSP organise également chaque année un congrès regroupant des centaines de chercheurs internationaux et lors duquel des prix sont remis afin de souligner l’excellence d’étudiants, chercheurs et professeurs en science politique.

 

Le congrès 2016 qui s’est tenu à l’Université Laval, à Québec, les 19-20 et 21 mai 2016 est maintenant terminé. La Société tient à remercier l’ensemble des participants et bénévoles qui ont fait de ce congrès une réussite. La SQSP tient également à féliciter chaleureusement les finalistes et récipiendaires des Prix 2016 de la SQSP.

Prix Jenson-Pétry  pour le meilleur mémoire de maîtrise en recherche rédigé en français.

_DSC0910

Gagnant : M. Maxime Coulombe

Sujet : « Les jeux de tir en tant que véhicule de la figure du citoyen armé : Étude de la représentation d’un discours pro-arme dans Red faction, Half-Life et Red Dead Redemption »

Prix Bélanger-Andrew pour la meilleure thèse de doctorat rédigée en français.

_DSC0941

Gagnante : Mme Maude Benoit

Sujet: Reconfiguration de l’État et renouvellement de l’action publique agricole: L’évolution des politiques agroenvironnementales au Québec et en France

Prix en enseignement de la SQSP

_DSC0978

Récipiendaire : M. André J. Bélanger

Prix d’excellence de la SQSP

_DSC1001

Récipiendaire : M. François Rocher

***

La Société québécoise est heureuse de s’associer à la démarche de Mesdames Simone et Christiane Lemieux et de faire la promotion de cet ouvrage posthume de M. Vincent Lemieux, « dernier des  maîtres fondateurs  » de la science politique québécoise.

Essais sur le pouvoir des partis et autres participants aux choix collectifs, publié aux Presses de l’Université Laval

VL

—-
Peut-on étudier la politique de façon systématique, comme on peut analyser l’économie ou la nutrition ? Les comportements des électeurs, tout comme ceux des politiciens, peuvent-ils être décrits et expliqués selon les règles de la science ? Au long d’une fructueuse carrière de professeur de science politique, Vincent Lemieux a enseigné à des milliers d’étudiants de quelle façon cela se faisait. Dans cet ouvrage posthume, il montre comment les notions de pouvoir et de structures peuvent servir de fil conducteur à plus de cinquante ans de travaux en science politique. Ce livre est en quelque sorte une autobiographie intellectuelle du  » dernier des maîtres fondateurs  » de la science politique au Québec, qui a contribué activement à la formation de générations de décideurs ayant à leur tour oeuvré à l’épanouissement de la société québécoise sur le plan social, politique, médiatique et gouvernemental.
—-